Par Audrey Plumard


Cool, cool, cool, cool. Putain, putain, putain. Pascal Obispo est (enfin) de retour avec une comédie musicale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Pascal s’est pas foutu de notre gueule, une nouvelle fois. Adam et Ève, rien que ça ! Bon sang, Pascal, je savais pas que vous étiez théologien. T’as des mecs qui se prennent la tête depuis des millénaires sur la question, y en a même certains qui se foutent sur la gueule parce qu’ils ont pas trop compris l’histoire. Pascal, lui, il te met 10 minutes à en faire une comédie musicale. Si c’est pas génial quand même (ok, Mozart Opéra Rock, c’était aussi assez puissant). Pascal, il est non seulement intelligent, mais aussi couillu. Parce qu’après l’histoire des caricatures de Mahomet, fallait oser se mettre tous les religieux (oui, parce que Adam et Ève, ça concerne tout le monde, comme quoi y a des points de convergence) au cul. Pascal, il a même pas peur. Le bûcher ? Il s’en fout. La torture ? S’en fout aussi. Enfin, presque. Parce qu’on a du mal à comprendre, si ce n’est le besoin de s’entrainer à subir le pire, pourquoi Pascal a embauché Thierry Amiel pour interpréter Adam ? Au passage, merci Pascalou pour ta représentation de l’homme. Thierry Amiel… et pourquoi pas Carlos ? (quoi ?! Carlos est mort ?!). Il était pour Grégory Lemarchal (rip) ce rôle, c’est évident ! Les gonzesses, elles sont mieux loties. Elle est carrément bonne celle qui joue le rôle d’Ève (je dis pas son nom parce que de toute façon, personne s’en souviendra dans deux lignes). Ceci dit, je doute que ça suffise à faire venir les foules. Jusqu’ici, tout ce qu’on a entendu, ce sont les gémissements de Thierry Amiel accompagné(e) des braillements de la bonasse. C’est léger. Mais c’est suffisant.

Sondage : quelle est votre chanson préférée de Pascal Obispo ?

View Results

Loading ... Loading ...