Histoire et explication 50 Ways to leave your lover

50 Ways to leave your lover de Paul Simon figure sur l’album Still Crazy After All These Years sorti en 1975. Dans une interview parue la même année dans Rock Lives : Profiles and Interviews, Paul Simon a précisément raconté la genèse de Fifty Ways To Leave Your Lover : « Un matin, je me suis réveillé dans mon appartement new-yorkais et cette phrase m’est venu : The problem is all inside your head, she said to me. Je suis parti de cette phrase pour écrire Fifty Ways To Leave Your Lover, la mélodie est venue rapidement. Pour moi, les paroles de la chanson n’ont pas vraiment de sens » La preuve, Paul Simon ne donne pas vraiment les « 50 raisons de quitter son amour », mais seulement 5 :

– « Slip out the back, Jack » : « Passe par la porte de derrière Jack »

– « Make a new plan, Stan » : « Cours vers de nouvelles aventures, Stan »

– « You don’t need to be coy, Roy, just set yourself free » : « Tu n’as pas besoin d’être un Don Juan, Roy » (autrement dit : « tu en trouveras un(e) autre Roy »

– « Hop on the bus, Gus » : « Prends le premier bus qui passé, Gus »

– « Drop of the key, Lee, and get yourself free » : « Jette les clés, Lee, et libère-toi »

Pour la petite histoire, le groupe Tok, Tok, Tok a réalisé une version jazzy de Fifty Ways To Leave Your Lover sur leur premier album sorti en 1999.


Biographie Paul Simon

Né en 1941 dans le New Jersey, Paul Simon est d’abord connu pour avoir formé avec Art Garfunkel l’un des duos les plus brillants de la musique américaine au cours des années 60. À partir des années 1970 et sa séparation d’avec Garfunkel, Paul Simon continue une carrière en solo avec un énorme succès.