Histoire et explication de Lisztomania

Lisztomania de Phoenix figure sur l’album Wolfgang Amadeus Phoenix sorti en 2009. La chanson fait référence au compositeur et pianiste hongrois du XIXème siècle, Franz Liszt (1811-1886). Celui-ci avait pour habitude de déclencher l’hystérie chez les femmes à chacune de ses apparitions sur scène.

C’était un séducteur et sans doute la première « pop star » de l’histoire de la musique. Thomas Mars, leader de Phoenix, a déclaré à propos de Lisztomania : « Nous aimons l’idée que notre musique soit le fruit de très nombreuses influences, parmi lesquelles Franz Liszt. Ce morceau était aussi le moyen pour nous de faire un clin d’œil à la ville où nous avons grandi et débuté : Versailles. Et puis ce titre, et la référence à Liszt donnait une note très romantique à l’ensemble de l’album ».

Biographie Phoenix

Phoenix est un groupe d’Indie pop français originaire de Versailles. Les trois membres fondateurs du groupe, Christian Mazzalai, Deck D’Arcy et Thomas Mars, sont originaires du Chesnay à côté de Versailles, et se rencontrent au lycée Hoche. Ayant une attirance commune pour la musique, ils commencent à jouer ensemble à l’âge de 12/13 ans. Ils sont rejoints par Branco, le frère de Christian, qui vient de quitter le groupe Darlin’ qu’il avait créé avec Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, créant de leur côté Daft Punk en 1993. Mais avant de considérer les quatre garçons versaillais comme des amoureux de la musique, il faut souligner l’amitié forte qui les rassemble, et leur permet de perdurer.
La musique de Phoenix est difficile à définir tant ses influences sont riches et variées : soft rock, hip-hop, musiques classiques, électroniques… Mais l’interprétation reste rock. Elle est caractérisée par des rythmiques très compressées (technique visant à en diminuer la résonance), un style globalement léger mais toujours sophistiqué.
Ils sont ainsi les précurseurs de la french touch avec leurs amis de chez Daft Punk, Air, ou encore Sebastien Tellier, et permettent d’ouvrir la voie à d’autres français comme Justice.