Par Audrey Plumard


Que les mauvaises langues se taisent ! Non, Pierre Bellemare n’est pas un vieux crouton. Le titre de son premier album (à près de 100 ans, faut le faire !) est même un slogan 100 % punk, justement en référence à l’âge du bonhomme. Car monsieur Bellemare a une mémoire incroyable ! Alzheimer ? Connais pas ! La preuve, y a pas une chanson qui date d’après 1930 ! Ah les années 30 ! L’époque bénie où chaque chanson écrite était la bonne excuse pour parler des vignobles de France, de la petite Lulu qui découvre ses chevilles chaque année à l’occasion du bal du village (la grosse chaudasse la meuf) et du gamin Virgil qui aimerait tant perdre son pucelage avant de partir à l’armée. Ah c’était quelque chose ! Évidemment, pour ceux qui sont nés après 1945, Les chansons de [la] mémoire de Pierre Bellemare ne vont ab-so-lu-ment rien dire ! Sales jeunes ! Non, sans rire, l’album de Pierrot Télé-Achat est super chiant, voire morbide. Pour frotter le dancefloor de vos semelles en plastique (à l’époque de m’sieur Bellemare, on dansait en sabots), va falloir gober du lourd, du très lourd. Ça peut être une expérience. Sinon, ce peut être un excellent cadeau pour vos arrière-grands-parents, s’ils sont encore vivants et s’ils sont nés avant 1914 : vérifiez bien leurs dates de naissance avant d’investir dans ce disque. Car, incroyable, mais vrai, la galette de Bellemare (ça sonne bien « terroir » ça) est commercialisée pour la modique somme de 3999 euros. Pour vous le procurer avec 5 % de remise, téléphonez de suite au 0865 23 23 23 (4 €/min depuis un poste fixe).