Une playlist Claude Nougaro : mais quelle bonne idée !!! Poète, chanteur et slammeur, le Toulousain a tout au long de sa carrière (de 1958 à 2014 quand même !) enrichit une oeuvre toujours plus imposante. A devenir l’un des très grands maîtres de la chanson française. On écoute ?

1. « Armstrong », 1967
L’un des grands classiques du répertoire de Claude Nougaro. Pour en savoir plus sur la chanson (ses secrets de fabrication, sa place dans l’oeuvre de Claudio…) en lisant la Song Story correspondante !

2. « Toulouse », 1967
Quelle année 1967 pour Claude Nougaro ! Après « Armstrong », autre grand classique de Noug’ avec « Toulouse », hommage à sa ville natale (il est né le 9 septembre 1929).

3. « Cécile ma fille », 1963
Chanson dédiée à sa fille, née en 1962 de sa femme Sylvie, « Cécile » étant par ailleurs le prénom de sa grand-mère paternelle dont Claude Nougaro fut très proche.

4. « Le jazz et la java », 1962
Pour la musique morceau, Claude Nougaro s’est inspiré du thème de « Three to Get Ready », une composition de Dave Brubeck (1920-2012, jazzman américain) datée de 1959.

5. « Nougayork », 1987
C’est LE titre qui relance la carrière de Claude Nougaro après une décennie « compliquée ». « Nougayork » est le single le plus vendu de son oeuvre.

6. « A bout de souffle », 1965
« Dansez sur moi, dansez sur moi, le jour de vos fiançailles ». Pour écrire le morceau, Claude Nougaro s’est inspiré du thème de Dave Brubeck : « Blue Rondo à la Turk ».

7. « Tu verras », 1978
Adaptation française de « O Que Será? (À Flor da Pele) », chanson originale du brésilien Chico Buarque (né en 1944).

8. « Bidonville », 1966
Autre adaptation d’un classique de la musique moderne brésilienne, « Berimbau », composée par la paire Vinícius de Moraes (1913-1980) et Baden Powell de Aquino (1937-2000).

9. « Dansez sur moi », 1973
« Dansez sur moi » est adapté d’un titre de Neal Hefti (1922-2008), « Girl talk » (1965).

10. « Quatre boules de cuir », 1968
« Moi le jeune puncheur,
Boxe, boxe ! »

Bonus Track :
« Paris mai », 1968
Un morceau composé (sur des paroles de Nougaro) par le jazzman français Eddy Louiss (1941-2015).