Cette semaine, sorte de petit défi qui constituera finalement le fil rouge de cette merveilleuse playlist dont l’unité, si elle n’était pas celle-ci, serait difficile à trouver. Ce qui ne veut rien dire…


1. Nirvana, Molly’s Lips, 1992 : Kiss Kiss Molly’s Lips.
2. Eddy Mitchell, Eddie sois bon, 1960 : une chanson restée inédite jusqu’en 1996.
3. Bebe, Con mis manos, 2004 : un petit bijou fait avec les mains.
4. Saez, Jeunesse lève-toi, 2008 : allez !
5. Lenny Kravitz, Stand by my woman, 1991 : des paroles qui ne passeraient jamais en français.
6. The Killers, Mr. Brightside, 2004 : savoir sourire 🙂 (voir la Song Story).
7. Matisyahu, Ancient Lullaby, 2006 : une berceuse.
8. Supertramp, Give a little bit, 1977 : une guitare à 12 cordes et un clavinet.
9. Elliott Smith, Betweens the bars, 1997 : est-on vraiment obligé de se presser ?
10. Diam’s, DJ, 2003 : juste comme ça, peut-être aussi parce qu’en automne, on commence à choper la crève.
11.Frédéric Chopin, étude Opus 10 n°3, 1829 – 1832 : Tristesse.