Nougaro, Barbara, Les Musclés… Du lourd, du très lourd pour honorer les filles aux cheveux bruns. On fera bientôt les blondes et les rousses, on vous le promet !

Lio, Les brunes comptent pas pour des prunes, 1986 : chanson que l’on retrouve sur l’album Pop Model, album produit par Alain Chamfort, compagnon à l’époque de Lio.
Louise Attaque, La brune, 1997 : « Hier soir, j’ai flashé sur la brune »
Barbara & Georges Moustaki, La Dame brune, 1967 : chanson écrite par Georges Moustaki et chantée en duo avec Barbara, parue sur l’album de cette dernière, Ma plus belle histoire d’amour en 1967. La chanson fait à la fois référence au Pierrot et à la brune de la chanson Au clair de la lune et à l’histoire d’amour passionnée que vécurent pendant l’année 1966 Moustaki et Barbara.
Salvatore Adamo, Viens ma brune, 1965 : lover !
Parabellum, Super brune, 2012 : groupe punk formé en 1984, Parabellum (en latin « para bellum » : prépare la guerre) sait aussi parler d’amour.
Tino Rossi, Chanson pour ma brune, 1936 : c’est quand même pour Tino Rossi que les Américains ont inventé, en 1938, l’expression « latin lover ». Oui, bien avant Ricky Martin.
Claude Nougaro, Perle brune, 1975 : sur un poème de Jacques Audiberti (mort en 1965), ami de Claude Nougaro.
BB Brunes, Brune BB, 2007 : pour la petite histoire, le nom du groupe fait référence au boulevard Brune situé à Paris dans le 14è arrondissement, quartier dont sont originaires les membres de BB Brunes.
Nina Simone, Black is the color of my true love’s hair, 1970 : la musique de Black is the color of my true love’s hair est une chanson « traditionnelle » américaine. Que Nina Simone, militante des Droits Civiques (mouvement apparu autour de 1965 et réclamant l’égalité pour tous aux Etats-Unis) la reprenne en 1970 n’est pas anodin : c’est aussi un acte politique.
Les Musclés, Une brune au clair de lune, 1992 : d’une certaine manière, avec Une brune au clair de lune, les musclés rendent hommage à La Dame brune de Moustaki et Barbara.