Ce week-end, on ressort son pantalon à pattes d’éléphant, on se laisse pousser les poils sur le torse, et on fait confiance à la playlist soirée de ce week-end sous le signe du disco :


1. Earth, Wind & Fire, Getaway, 1976 : grand écart américain, le plus dur.
2. The Trammps, Disco inferno, 1976 : en enfer aussi on écoute du disco.
3. Patrick Hernandez, Born to be alive, 1979 : l’arnaqueur de base.
4. Boney M., Painter Man, 1979 : je veux les mêmes poils.
5. Gloria Gaynor, I am what i am, 1983 : l’hymne du disco.
6. The Michael Zager Band, Let’s All Chant, 1979 : ouhou ouhou.
7. Patrick Juvet, Lady night, 1979 : la vraie reine du disco c’est Pat.
8. Donna Summer, On the radio, 1979 : montez le son.
9. Edwin Starr, War, 1970 : la guerre du disco est déclarée.
10. The Brothers Johnson, Ain’t We Funkin’ Now, 1978 : pour les puristes.