Johnny Hallyday est un dieu, on ne va pas revenir là-dessus. C’est également un sacré bosseur : des milliers de disques à son actif, même sans compter les live, ça fait un sacré taf. Et parmi tous ces disques, certains sont aussi entrés dans l’histoire de la culture française grâce à leurs lumineuses pochettes. Les vingt plus belles :

Les mauvais garçons, 1964
Façon James Dean.

Les mauvais garçons, 1964

Johnny lui dit adieu, 1965
Soldat Johnny.

Johnny lui dit adieu, 1965

Je l’aime (Girl), 1966
Dans les bois : me faites pas chier, je boude.

Je l’aime (Girl), 1966

Petite fille, 1967
L’homme qui aimait les pipes.

Petite fille, 1967

À tout casser, 1968
Z’avez un souci les gars ?

À tout casser, 1968

Le mauvais rêve, 1968
Putain qu’il est beau.

Le mauvais rêve, 1968

Rêve et amour, 1968
Le Roi.

Rêve et amour, 1968

Cours plus vite Charlie, 1968
Psychedelic Style.

Cours plus vite Charlie, 1968

Rivière… ouvre ton lit, 1969
La plus belle.

johnny-hallyday-riviere-ouvre-ton-lit-pochette

On me recherche, 1970
Wanted.

johnny-on-me-recherche

Vie, 1970
Les yeux bleus.

Vie, 1970

Flagrant délit, 1971
Sous les pavés, Johnny.

Flagrant délit, 1971

Sauvez-moi, 1972
Sueur.

Sauvez-moi, 1972

Rock’n slow, 1974
Lunettes noires et collier de perles.

Rock’n slow, 1974

Johnny rider, 1974
Le cul dans la neige, même pas froid.

Johnny rider, 1974

C’est la vie, 1977
Pipi.

C’est la vie, 1977

Ma gueule, 1979
Angus Young a tout piqué à Johnny.

Ma gueule, 1979

Hollywood, 1979
Classe américaine.

Hollywood, 1979

Pas facile, 1981
Gros bras.

Pas facile, 1981

La peur, 1982
Les Daft Punk (eux aussi) ont tout piqué à Johnny.

La peur, 1982

Quelque chose de Tennessee , 1985
Clope et réflexion.

Quelque chose de Tennessee , 1985