Ils se sont croisés, ils ont même parfois diné ensemble, échanger quelques idées (et quelques engueulades), mais ce qui rapproche Julien Clerc, Claude François et Michel Berger, c’est… France Gall.

Sa bouille mutine, sa voix aussi peut-être, et sa chevelure d’or… Les raisons sont nombreuses pour qu’un homme craque pour France Gall. Cette dernière a ainsi partagé la vie de Claude François pendant 3 ans (1964-1967). Leur rupture inspirera à Cloclo une chanson : Comme d’habitude. Rien que ça. Merci qui Claude ?
France Gall vit ensuite une histoire d’amour avec Julien Clerc, entre 1970 et 1974. Une relation à laquelle France Gall met un terme après avoir rencontré en 1973 Michel Berger avec lequel elle se marie en 1976 (deux enfants naîtront de cette union). Julien Clerc écrira plusieurs chansons sur sa relation-rupture avec France Gall, parmi lesquelles la plus belle de toutes : Souffrir par toi n’est pas souffrir.

Julien Clerc et France Gall au Maroc en 1967 par Jean-Marie Périer
cloclo-gall
berger-gall
cloc