Départ

%%RATING%%

Tu as obtenu un pourcentage de bonnes réponses de %%PERCENTAGE%%.

Ta note : %%SCORE%% sur %%TOTAL%%.

Mets au défi tes potes de faire mieux que toi !
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
Fin
Retour

Un quizz Claude François… Mais bien sûr ! Comme si qu’on savait pas tout de CloClo ! Hé ben peut-être bien que oui, mais va falloir le prouver. Parce que tout le monde n’est pas expert ès-Claude. Retour, donc, en 10 questions, sur la vie et l’oeuvre de Claude François.

Claude François en 10 dates clés

Nom de naissance : Claude François
Surnom : Cloclo, Kôkô
Né le : 1er février 1939
Lieu de naissance : Ismaïlia
Pays : Égypte
Mort le : 11 mars 1978
Lieu de décès : Paris
Pays : France
Années d’activité : 1962-1978
Styles : chanson française, variété
Premier album : « Belles, Belles, Belles », 1963
Dernier album : « Magnolias for ever », 1977

Biographie de Claude François en 10 dates

1956 : la famille François est expulsée d’Égypte à la suite de la nationalisation du canal de Suez par le président égyptien Nasser. La famille s’installe à Monaco, puis à Nice,
1961 : monte à Paris sur les conseils de Brigitte Bardot et de Sacha Distel, rencontrés sur la Côte d’Azur (Claude a donné des cours de danse à Brigitte Bardot dans la boîte de nuit le Papagayo à Saint-Tropez),
1962 : sous le pseudonyme de « Kôkô », il enregistre son premier disque, « Le Nabout twist »,
1962 : il obtient son premier succès, avec « Belles ! Belles ! Belles ! », adaptation de « Girls Girls Girls (Made to Love) », composée par Phil Everly, des Everly Brothers, et interprétée initialement par Eddie Hodges,
1964 : achète le Moulin de Dannemois dans l’Essonne,
1966 : apparition des Claudettes (ou Clodettes),
1967 : il est coauteur avec Jacques Revaux pour la musique, et Gilles Thibaut, de « Comme d’habitude », dont le texte s’inspire de sa rupture avec France Gall,
1973 : en septembre, sortie de la chanson « Le téléphone pleure » : 2,5 millions d’exemplaires sont écoulés,
1976 : il lance son parfum « Eau noire »,
1978 : il meurt le samedi 11 mars à 15 heures, à son domicile parisien du 46, boulevard Exelmans, d’un œdème pulmonaire provoqué par une électrocution accidentelle dans sa salle de bain alors qu’il prenait une douche.