Quizz comédies musicales

Départ

%%RATING%%

Tu as obtenu un pourcentage de bonnes réponses de %%PERCENTAGE%%.

Ta note : %%SCORE%% sur %%TOTAL%%.

Mets au défi tes potes de faire mieux que toi !
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
Fin
Retour

C’est quoi, déjà, une comédie musicale ? Vous allez peut-être en douter, mais les premières comédies musicales – entendues comme « spectacles à la fois théâtraux et musicaux » – sont apparues en France au XIIIè siècle ! A l’époque évidemment, les troupes montaient ce type de prestation uniquement pour les seigneurs et autres grands pontes, le roi (et/ou la reine) compris.

Il y eut ensuite (bien plus tard quand même), les opéras comiques, les opérettes, les spectacles burlesques qui intégraient souvent des parties chantées… Et puis les comédies musicales telles qu’on les connaît aujourd’hui se mirent en place et dominèrent rapidement le marché du divertissement musical. « The Black Crook » (1866) est souvent considérée comme la première comédie musicale. Mais d’autres, beaucoup d’autres !, ont suivi, parmi lesquelles, par ordre chronologique :
Aux Etats-Unis :
– « Lady, Be Good ! » en 1924 (George Gershwin / Ira Gershwin – Guy Bolton et Fred Thompson),
– « Babes in Arms » en 1927 (Richard Rodgers / Lorenz Hart),
– « My Fair Lady » en 1956 (Frederick Loewe / Alan Jay Lerner),
– « West Side Story » en 1957 (Leonard Bernstein / Stephen Sondheim – Arthur Laurents – inspirée de « Roméo et Juliette » de William Shakespeare),
– « Cabaret » en 1966 (John Kander / Fred Ebb – Joe Masteroff, d’après John Van Druten et Christopher Isherwood),
– « Hair » en 1967 (Galt MacDermot / James Rado et Jerome Ragni),
– « Jesus Christ Superstar » en 1971 (A. Lloyd Webber / T. Rice),
– « Grease » en 1972 (Jim Jacobs et Warren Casey),
– « Chicago » en 1975 (John Kander / Fred Ebb d’après Maurine Dallas Watkins).
En France :
– « Starmania » en 1979 (Michel Berger / Luc Plamondon),
– « Émilie Jolie » en 1985 (Philippe Chatel),
– « Napoléon » en 1984 (Yves Gilbert / Serge Lama),
– « Notre-Dame de Paris » en 1998 (Richard Cocciante / Luc Plamondon d’après Victor Hugo),
– « Les Dix Commandements » en 2000 (Pascal Obispo / Lionel Florence et Patrice Guirao – Élie Chouraqui).

NOW, ARE YOU REAAAAAADY ?