Comme chaque année, le 21 juin, c’est la fête de l’amateurisme musical. Les chanteurs à l’accordéon du métro peuvent s’exposer au grand jour. Les maîtres de chorale pédophiles peuvent faire gémir leurs esclaves sexuels au premier carrefour et les casseurs de fêtes peuvent enfin s’amuser. Il en existe 2000, mais voici notre top 10 des bonnes raisons de rester tranquillement chez vous.


1 – Patrick Sébastien présente la Fête de la Musique sur France 2 et vous ne pouvez pas manquer ce grand moment de télévision. Vous restez chez vous et c’est tout à fait normal.


2 – Avec toute cette viande saoule dans les rues, il y a de fortes chances que ça se termine très mal un peu partout en France. Pensez à allumer BFM vers 22 h 30.


3 – De votre balcon, vous entendez déjà suffisamment le concert de musique tsigane du bar du coin. À moins que ce ne soit le nouveau camp de Roms du quartier qui organise sa crémaillère.


4 – Quitte à voir des amateurs faire du bruit avec des amplis mal réglés et des fautes d’accord tous les double barré, autant regarder le replay du concert de Johnny Hallyday à Bercy (celui de 89).
Herbert ne participe pas à La Fête de la Musique.

Herbert ne participe pas à La Fête de la Musique.


5 – Un avis de tempête est prévu sur la France, ce serait con de se prendre la foudre en écoutant des reprises de Jean-Jacques Goldman par un orchestre brésilien.


6 – Le 21 juin, c’est la nuit la plus courte alors autant ne pas se coucher trop tard. Une soupe, une pipe et au lit !


7 – Herbert Léonard n’y participe pas et nous, Herbert, c’est un peu notre maître à penser, il est donc hors de question de lui désobéir, même pour le plaisir.


8 – Vous avez déjà célébré la fête des Mères et la fête des Pères et vous êtes sur les rotules.


9 – Comme chaque année, la ville de Paris nous promet des transports toute la nuit, sauf qu’à 2 h du matin vous allez vous retrouver vers la Maison de la Radio et que seule la ligne 1 entre Bastille et Nation sera ouverte. Merci Anne !


10 – Zicabloc n’organise pas de concert cette année alors à quoi bon se déplacer, autant en profiter pour (ré)écouter nos playlists.