Notre hymne national a plusieurs fois été repris, controversé, mais son nom n’a jamais été remis en cause. Zicabloc s’attaque à ce monument de la chanson populaire en exposant les 7 bonnes raisons pour renommer la Marseillaise, la Parisienne.


1 – 2-1 à 10 contre 11 avec un arbitre pro-marseillais. Rien que pour ça, le changement de nom est mérité.


2 – Pourquoi pas la Lilloise ou la Lyonnaise ? Non mais sans blague, pour faire classe à l’international, on est obligé de rebaptiser notre hymne du nom de la Capitale.


3 – Des bijoutiers en prison, des voleurs à tous les coins de rue, la mafia et l’odeur de sardine du Vieux Port, on ne peut décemment plus chanter un hymne qui porte le nom d’une zone de conflit qui sent la moule avariée.


4 – Les joueurs de foot refusent de la chanter et on les comprend. Va faire chanter un hymne qui s’appelle la Marseillaise à Matuidi ! C’est comme si on demandait à l’équipe d’Israël d’entonner des chants du Troisième Reich avant chaque match.


5 – Aujourd’hui, la Parisienne est une course de gonzesses et la Marseillaise un hymne national. On ne peut pas échanger s’il vous plait ?


6 – On dirait le nom d’une saucisse ou d’une vache du style la Montbéliard ou la Limousine. Vous reprendrez bien une petite rondelle de cette bonne grosse Marseillaise ?


7 – Rouget de Lisle est mort à Choisy-le-Roi, en banlieue parisienne. C’est une raison comme une autre.