Si porter des lunettes est devenu cool au fil des décennies, c’est en partie grâce à ces figures légendaires de la musique rock qui elles-mêmes furent « contraintes » (ce n’est pas un drame non plus) d’enfiler l’appareil des bigleux.

Première grande figure du rock’n’roll à porter des lunettes, sur scène comme dans la vie – il était myope comme une taupe : Buddy Holly, Charles Holley de son vrai nom, né en 1936 au Texas et mort à l’âge de 22 ans dans un accident d’avion en 1959 (« le jour où la musique est morte »). Avec Buddy Holly, porter des lunettes devient cool !

Buddy Holly

Lui aussi myope, comme son idole Buddy, John Lennon mit à la mode, dans les années 60 et celles qui suivirent, les « petites lunettes rondes », teintées en bleu, rouge, jaune… En fonction de l’humeur (et du degré de défonce ?) de John (1940-1981). La légende raconte qu’après lui avoir tiré dessus, Mark Chapman récupéra les lunettes de John Lennon (qui avaient volé sous le choc) et les porta jusqu’à l’arrivée des flics.

John Lennon

Autre star de l’histoire du rock à porter des lunettes et à en faire un accessoire de vie autant que de scène : Elton John (né en 1947), dont la collection de binocles dépasse sans doute assez facilement celle de pompes de Katy Perry. Elton est myope depuis l’enfance.

Elton John

Ce qui n’est pas le cas d’Eric Clapton (né en 1945), pour qui la myopie arriva quand il passa la trentaine. A peu près au même âge, Michel Polnareff (né en 1944) frôla la cécité à la suite d’une infection et fut contraint de porter en permanence des lunettes de soleil. On connaît tous la suite. Il en fit une signature. Comme Bono (né en 1960), le leader nain de U2 qui, à cause d’un glaucome, porte des lunettes depuis les années 1990.

Eric Clapton - Unplugged