Zicabloc

Magazine musical instructif et amusant

En ce moment

Le rock’n’roll (ou rock & roll, ou rock and roll) est né aux États-Unis au cours des années 40 et s’est imposé au cours des années 50. Le rock’n’roll est né du mariage entre le blues, le rhythm and blues, la musique country, la musique folk et le gospel (dans une moindre mesure pour ce dernier).

Origines et apogée du rock’n’roll

Le rock’n’roll se distingue peu à peu du rhythm and blues en adoptant un rythme binaire et un tempo plus rapide. Pour faire « simple », on a l’habitude de dire que le rock’n’roll a été inventé par les Noirs américains et joué par les Blancs (même s’il s’agit d’une vision un brin simpliste des choses).
C’est en 1951 que le terme rock’n’roll est utilisé pour la première fois de manière « officielle », par le disc-jockey (synonyme de programmateur radio à l’époque) Alan Freed (un Blanc). L’expression rock’n’roll en elle-même apparaissait dans de nombreux morceaux de rhythm and blues des années 40.
Au cours des années 50, le rock’n’roll envahit les États-Unis puis l’Europe, avec en tête de proue Elvis Presley, le King. Citons aussi Bill Haley, Little Richard, Richard Berry, Ritchie Valens

Elvis Presley en 1957.

Elvis Presley en 1957.

Du rock’n’roll au rock

Le rock’n’roll s’essouffle à partir de la fin des années 50. La mort de stars du calibre de Buddy Holly et Ritchie Valens en 1959, le départ à la même époque d’Elvis Presley au service militaire et les déboires judiciaires de Jerry Lee Lewis (et d’autres) diminuent l’influence du rock’n’roll. Au même moment, une nouvelle génération apparaît, reprenant les racines du mouvement, mais s’engageant sur une voie plus « dure ». Ce sera le rock des années 60.

Le grand Buddy Holly, 1936-1959.

Le grand Buddy Holly, 1936-1959.

Top 5 des albums de rock’n’roll

1. Elvis Presley, Loving You, 1957
2. Chuck Berry, Rock, rock, rock, 1956
3. Bill Halley, Crazy Man Crazy, 1953
4. Jerry Lee Lewis, Great Balls Of Fire, 1957
5. Johnny Cash, Ring of fire, 1963

Liste des explications de chansons rock’n’roll :