Histoire et explication de Je suis venu te dire que je m’en vais

Je suis venu te dire que je m’en vais (texte et musique de Serge Gainsbourg) figure sur l’album Vu de l’extérieur sorti en 1973. Serge Gainsbourg aurait achevé l’écriture de cette chanson alors qu’il était à l’hôpital suite à une crise cardiaque.

Pour les paroles de Je suis venu te dire que je m’en vais, le père de Charlotte s’est fortement inspiré du poème Chanson d’automne de Paul Verlaine (1844-1896) :

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne

Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,

Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte

Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Notons également que ce poème de Verlaine servit de « code » pour annoncer aux auditeurs de l’émission française de la BBC le débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 1944 : « Les sanglots longs – Des Violons – De l’automne… ». Que Gainsbourg utilise ce même poème n’est évidemment pas anodin, lui-même, enfant juif, ayant du se cacher pendant toute la guerre et ayant accueilli le débarquement allié comme une délivrance.


Biographie Serge Gainsbourg

Serge Gainsbourg, né Lucien Ginsburg le 2 avril 1928 à Paris et mort le 2 mars 1991 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète et cinéaste français. Il est le père de Charlotte Gainsbourg.