Histoire et explication Anarchy In The U.K.

Anarchy In The U.K. des Sex Pistols figure sur l’album Never Mind The Bollocks, Here’s The Sex Pistols sorti en 1977. Toutefois, Anarchy In The U.K. fut d’abord sorti sous forme de single en 1976.

C’est LA chanson qui fit connaître les Sex Pistols au Royaume-Uni (puis aux États-Unis), bien emmenés par leur manager Malcolm McLaren. Anarchy In The U.K. fut aussi LA chanson qui imposa le punk en Europe, style né historiquement aux États-Unis (avec les MC5, The Stooges…).
Anarchy In The U.K. entraina, à sa sortie en single, un énorme tollé dans la classe politique et dans les médias britanniques, les paroles appelant sans détour à la violence envers les institutions, que celles-ci soient religieuses, étatiques, scolaires… Beaucoup de radios refusèrent ainsi de passer le titre sur les ondes et la maison de disques des Sex Pistols – la toute jeune Virgin – eut beaucoup de mal à faire la promotion du groupe. Pour y parvenir, Virgin organisa un « mini-concert » des Sex Pistols sur un bateau nommé The Queen Elizabeth. Celui-ci navigua quelques minutes sur la Tamise, passant notamment devant le Parlement britannique, avant d’être arraisonné par la police. Les Sex Pistols eurent toutefois le temps d’interpréter Anarchy In The U.K. mais les membres du groupe ainsi que les officiels de chez Virgin furent arrêtés. Le coup de publicité fut immédiat, toute la presse (et la télévision) relayant l’information.
Pour l’anecdote, notons que Sid Vicious n’avait pas encore rejoint, à la date de sortie du single Anarchy In The U.K., les Sex Pistols. Il remplacera le bassiste originel des Pistols, Glen Matlock, quelques mois plus tard.

Biographie Sex Pistols

Les Sex Pistols furent un groupe de punk anglais formé en 1975 à Londres, connus pour être une des formations initiatrices du mouvement punk au Royaume-Uni, malgré sa courte existence (1975-1978) et un seul album studio enregistré. À sa formation, le quatuor se compose de John Lydon (alias Johnny Rotten) au chant, Steve Jones à la guitare, Paul Cook à la batterie et Glen Matlock à la basse. Ce dernier sera remplacé par le mythique Sid Vicious (John Simon Ritchie, né le 10 mai 1957 à Londres et mort le 2 février 1979 à New York) en 1977.