Par Eric Ze More




Le problème, c’est pas que Slaï fasse escale. On comprend qu’il doive vider un moment ou un autre les soutes pleines de merde de son cargo. Le problème, c’est de savoir quand il va repartir en pleine mer, là où les ondes ne passent pas. Parce le problème (ouais, ce mec a quand même un paquet de problèmes), ce n’est pas que Slaï, ce soit de la mauvaise musique, c’est que c’est franchement dégueulasse. Ça ressemble à du zouk mal assumé (n’est pas Francky Vincent qui veut), ça veut parler d’amour, mais ça copie Plus belle la vie (est moins moche), ça veut faire bouger les culs, mais ça remue l’estomac. À dégueuler par-dessus bord.