Histoire et explication de Dominique

Sœur Luc-Gabriel écrit Dominique en hommage à Dominique de Guzmán (1170–1221), fondateur de l’ordre dominicain (« ordre des frères prêcheurs »).

Les paroles sont plutôt champêtres, voire naïves, ce qui n’empêche pas (peut-être même au contraire) à Dominique de devenir un succès planétaire hors du commun. La fraîcheur de la voix de Sœur Sourire et la simplicité apparente de sa foi lui attirent la sympathie d’un public qui ne se limite pas aux catholiques. De plus, son anonymat excite la curiosité de la presse et la rumeur lui prête une beauté proportionnelle à la pureté de son âme. Pendant tout le mois de décembre 1963, The Singing Nun est no 1 au Billboard Hot 100, le principal hit-parade national américain et, l’année suivante, Sœur Sourire passe au Ed Sullivan Show — ou, plus exactement, c’est Ed Sullivan lui-même et son équipe qui se déplacent au couvent de Fichermont (où se trouvait alors Sœur Luc-Gabriel). En 1966, un film américain, Dominique (The Singing Nun), est consacré à son histoire avec Debbie Reynolds dans le rôle-titre. L’actrice n’a que peu de ressemblance physique avec son modèle, dont le visage reste inconnu du plus grand nombre. Un autre film sur l’histoire de Jeanne-Paule Deckers est sorti en 2009, Sœur Sourire, film franco-belge de Stijn Coninx, sorti 24 ans après sa mort, où elle est incarnée par Cécile de France.

Biographie Soeur Sourire

Jeanne-Paule Marie (dite Jeanine) Deckers, en religion Sœur Luc-Gabriel, de son nom de scène Sœur Sourire (The Singing Nun en anglais), puis Luc Dominique, née le 17 octobre 1933 à Bruxelles et morte (suicide) à Wavre le 29 mars 1985, était une religieuse et chanteuse belge des années 1960.