Zicabloc

Magazine musical instructif et amusant

En ce moment

Claude François : biographie, chansons et reportages


Claude François - Le Vagabond

Claude François, ou le destin de l’une des plus grandes figures de l’histoire de la chanson française et de la variété hexagonale. Disparu brutalement en pleine force de l’âge, le monsieur aura eu le temps de se constituer une oeuvre considérable. Tour d’horizon.

Nom de naissance : Claude François
Surnom : Cloclo, Kôkô
Né le : 1er février 1939
Lieu de naissance : Ismaïlia
Pays : Égypte
Mort le : 11 mars 1978
Lieu de décès : Paris
Pays : France
Années d’activité : 1962-1978
Styles : chanson française, variété
Premier album : « Belles, Belles, Belles », 1963
Dernier album : « Magnolias for ever », 1977

Biographie de Claude François en 10 dates

1956 : la famille François est expulsée d’Égypte à la suite de la nationalisation du canal de Suez par le président égyptien Nasser. La famille s’installe à Monaco, puis à Nice,
1961 : monte à Paris sur les conseils de Brigitte Bardot et de Sacha Distel, rencontrés sur la Côte d’Azur (Claude a donné des cours de danse à Brigitte Bardot dans la boîte de nuit le Papagayo à Saint-Tropez),
1962 : sous le pseudonyme de « Kôkô », il enregistre son premier disque, « Le Nabout twist »,
1962 : il obtient son premier succès, avec « Belles ! Belles ! Belles ! », adaptation de « Girls Girls Girls (Made to Love) », composée par Phil Everly, des Everly Brothers, et interprétée initialement par Eddie Hodges,
1964 : achète le Moulin de Dannemois dans l’Essonne,
1966 : apparition des Claudettes (ou Clodettes),
1967 : il est coauteur avec Jacques Revaux pour la musique, et Gilles Thibaut, de « Comme d’habitude », dont le texte s’inspire de sa rupture avec France Gall,
1973 : en septembre, sortie de la chanson « Le téléphone pleure » : 2,5 millions d’exemplaires sont écoulés,
1976 : il lance son parfum « Eau noire »,
1978 : il meurt le samedi 11 mars à 15 heures, à son domicile parisien du 46, boulevard Exelmans, d’un œdème pulmonaire provoqué par une électrocution accidentelle dans sa salle de bain alors qu’il prenait une douche,

Les 10 plus grands succès de Claude François

1. « Belles ! Belles ! Belles ! », 1962
2. « C’est la même chanson », 1971
3. « Le lundi au soleil », 1972
4. « Bélinda », 1972
5. « Le téléphone pleure », 1974
6. « Cette année-là », 1976
7. « Le Vagabond », 1976
8. « Je vais à Rio », 1977
9. « Magnolias for Ever », 1977
10. « Alexandrie Alexandra », 1977

Claude François sur Zicabloc