Zicabloc

Magazine musical instructif et amusant

En ce moment

Saez : biographie, chansons et reportages


Saez - Paris

Devenu célèbre très jeune dès son premeir album – et son tube « Jeune et con » – Damien Saez est passé au fil des années du statut d’enfant terrible (insupportable ?) du rock français à celui de poète-chansonnier-rocker confirmé et adulé.

Nom de naissance : Damien Saez
Né le : 1er août 1977
Lieu de naissance : Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie)
Pays : France
Années d’activité : depuis 1999
Styles : rock, chanson française
Premier album : « Jours étranges », 1999
Dernier album : « Le Manifeste », 2016

Biographie de Saez en 10 dates

1983 : entre au Conservatoire national de région de Dijon. Il en sort avec son diplôme neuf ans plus tard,
1995 : il « monte » à Paris où il écume les « petites » scènes et où il se fait remarquer par des « gens du métier »,
1998 : il rencontre William Sheller qui l’aide à signer un contrat chez Universal,
1999 : sortie de son premier album, « Jours étranges », qui comprend notamment l’énorme tube « Jeune et con »,
2001 : reçoit le prix de la « Révélation de l’année » aux Victoires de la musique,
2001 : publie son premier et à ce jour unique recueil de poèmes, « À ton nom », et participe à l’album-hommage à Georges Brassens, « Les Oiseaux de passage », en reprenant « La Prière »,
2002 : sa chanson « Sexe », extraite de son deuxième album « God blesse », est choisie par Brian De Palma pour la bande originale de son film « Femme Fatale »,
2009 : sortie de son cinquième album, « A Lovers Prayer », entièrement écrit et chanté en anglais, édité sous le pseudonyme de Yellow Tricycle,
2010 : sortie de l’album « J’accuse » pour lequel on interdit à Saez d’utiliser la pochette du disque (représentant une femme nue dans un caddie de supermarché) pour la promotion. De cet épisode, il dira : « J’ai honte pour ces gens, honte pour mon pays, honte pour ce qu’il est devenu, honte pour cette auto-censure que la société s’inflige à chaque fois qu’elle ouvre sa bouche »,
2013 : sur la scène des Francofolies de la Rochelle, il décrit, face à la Ministre de la Culture (à l’époque Aurélie Filippetti) le même ministère en ces termes : « un ministère du vent, un ministère des merdes ».

Les 10 plus grands succès de Saez

1. « Jeune et con », 1999
2. « Sauver cette étoile », 2000
3. « J’veux m’en aller », 2001
4. « Fils de France », 2002
5. « Marie ou Marilyn », 2005
6. « Jeunesse lève-toi », 2007
7. « On meurt de toi », 2008
8. « On a pas la thune », 2008
9. « Police », 2009
10. « Ma petite couturière », 2010

Saez sur Zicabloc