Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Halte aux rumeurs et autres fantasmes, le groupe de rock français Téléphone ne se reformera pas. Et c’est Louis Bertignac qui le dit.

L’ancien guitariste (et chanteur à l’occasion) de Téléphone est formel : « Non, il n’y aura pas de reformation de Téléphone, ou en tout cas, ça me semble mal barré », dit-il dans un éclat de rire. Il est sympa Louis. Ce qui l’est moins, c’est la relation entre Jean-Louis Aubert et l’ex-bassiste du groupe français, Corine Marienneau. Ces deux-là ont toujours eu des rapports conflictuels et le temps n’a rien arrangé à l’affaire. Les trois garçons du groupe (Bertignac, Aubert et Kolinka le batteur) ont ainsi proposé à Corine un chèque de 200.000 euros pour qu’elle accepte de ne pas les faire chier, mais l’ex-bassiste du groupe a refusé l’offre, avortant ainsi l’idée d’une éventuelle reformation d’un Téléphone à trois. Jean-Louis peut être désormais sur d’une chose : on ne règle pas tout avec un chèque…