L’année 2014 se termine, c’est l’heure des bilans, et notamment des bilans musicaux. On commence par les 10 purges qui nous ont souillés les oreilles cette année.

Christine and The Queens, Chaleur Humaine
Trop propre, trop léché, trop étudié. Christine and The Queens, c’est la copie parfaite d’une petite fille parfaite. Arrogante et prétentieuse.

candtheq

Skip the Use, Little Armageddon
Les mongoliens du rock français ont désespérément tenté de nous refaire le coup de 2013. Peu se sont fait baiser deux fois.

skip

Michel Leeb, Repères
Dire que la musique de Michel Leeb, c’est de la merde, relève du pléonasme.

leeb

Pharrell Williams, G I R L
Comment il nous a cassé les couilles l’enculé de Williams, avec son album G I R L et son putain de tube pour débiles, Happy. Si on le chope…

Pharrell_Williams_–_Girl_(album_cover)

Shaka Ponk, The White Pixel Ape
Quand tu n’es pas allé au-delà du CM2, c’est compliqué de séduire autre chose que de la pucelle provinciale.

shaka

Kyo, L’équilibre
Ils avaient disparu depuis 10 ans, ils sont revenus avec la même recette bien dégueulasse.

kyo

Bénabar, Inspiré De Faits Réels
Si l’impression de nous faire enfler n’était pas si forte, on en viendrait presque à avoir de la peine pour le gars.

benabar

Lenny Kravitz, Strut
Lenny a cru qu’il pouvait nous faire avaler n’importe quoi. Sauf qu’on n’est pas tous comme Vanessa Paradis.

kravitz

Dany Brillant, Le Dernier Romantique
Pfff… Comment dire ?

danny

Zaz, Paris
Ah Zaz ! Le moins que l’on puisse, c’est qu’elle a su faire la promo de son album : « Sous l’Occupation, il y avait une forme de légèreté ».

zaz

Bonus : Johnny Hallyday, Rester Vivant
Pas trop longtemps Johnny, pas trop longtemps…

Johnny_Hallyday_Regarde_Nous