De son vivant (1958-2016), Prince a publié une centaine de chansons, principalement pour son propre compte, parfois pour d’autres artistes. L’exemple le plus spectaculaire reste sans doute le « Nothing compares to you » de Sinead O’Connor sorti en 1990. Alors évidemment, s’attaquer à un top 10 des plus belles chansons de Prince, c’est presque vulgaire. On a quand même essayé.

1. « When Doves Cry », 1984
Le plus gros tube de Prince, en tout cas côté ventes, avant « Purple Rain », « Kiss » et autres tubes mondiaux. « When doves cry », c’est ensuite un son ultra sexy, avec une ligne de guitare très, très groove.

2. « Purple Rain », 1984
Un morceau hors du temps. Le troisième single extrait de l’album du même nom. Le tube qui fera passer Prince de star américaine à idole planétaire.

3. « Sometimes it snows in April », 1986
Extrait de l’album « Under the Cherry Moon », « Sometimes it snows in April » est, à bien des égards, une magnifique Power Ballad, made in Prince.

4. « Controversy », 1981
« Controversy », c’est LE morceau funk de Prince, le plus « funk originel ». C’est sans mal qu’on imagine James Brown au micro.

5. « Kiss », 1986
Comment faire autrement ? Extrait de l’album « Parade », « Kiss », c’est le cri d’amour de Prince : « Oublie les emmerdes et tout le reste, embrasse juste. »

6. « Batdance », 1989
Prince termine les Eighties en signant la chanson phare du film Batman sorti à l’été 1989, un morceau mêlant funk, rock et hip-hop. Pas mal.

7. « The Most Beautiful Girl In The World », 1994
Un hymne aux femmes dont les formes sont généreuses. Même avec sa voix particulièrement fluette, elles ont dû apprécier. Et bien le lui rendre…

8. « Thunder », 1991
Une dizaine d’instruments et un seul (multi-)instrumentiste : Prince, himself.
Prince - Thunder

9. « Little Red Corvette », 1983
Pour le côté hyper ringard des paroles : un samedi soir, un mec part en virée avec une nana. C’était aussi ça le génie de Prince : pouvoir parler d’un truc merdique tant sa musique était transcendante.

10. « Sign ‘O the Times », 1987
Les 30 premières secondes résument à elles seules ce que fut la pop américaine dans les années 1980 : le meilleur genre musical au monde.