Tous les sports ont leurs chansons. TOUS ! Le football, le tennis, la pétanque… et donc, le rugby. Attention, la playlist qui suit n’est pas uniquement constituée de chansons SUR le rugby, mais de morceaux qui répondent à « l’esprit rugby », c’est-à-dire la joie, la fête, les copains et un peu, aussi, la beauferie (parce que le sport, c’est toujours un peu beauf).

1. « Les Avants De Bayonne », tradi.
« Allez-y poussez, poussez / Les avants de Bayonne / Allez-y poussez, poussez / Les avants bayonnais ». C’est quand même pas compliqué le rugby : faut pousser.

2. « Le rugby qui danse », tradi.
Et quelle danse pratiquent les rugbymen ? Le slow ? Pas forcément.

3. « Swing Low, Sweet Chariot », Wallace Willis, 1862
A l’origine, le « Swing Low, Sweet Chariot » est un gospel qui fit sa première apparition dans un stade de rugby lors du dernier match de l’Angleterre de la saison 1987-88 contre l’Irlande au Stade de Twickenham. L’Angleterre avait alors perdu 15 de ses 23 derniers matches dans le Tournoi des cinq nations et les spectateurs de Twickenham n’avaient vu qu’un seul essai anglais en deux ans1. L’Irlande menait 3-0 à la mi-temps, mais les Anglais se réveillèrent en seconde période, et inscrivirent 6 essais pour gagner 35-3. Pour célébrer l’exploit, des fans entonnèrent l’hymne de leur club (qui était donc le « Swing Low, Sweet Chariot ») que reprit peu à peu tout le public anglais.

4. « Ovalie », Pierre Barouh, tradi.
« Un pays sans frontières ».

5. « Le dimanche à 3 heures », Eths Bandolets
On fait quoi le dimanche ? On joue à la balle (ovale) !

6. « If I Were the Marrying Kind », tradi.
En Grande-Bretagne, de l’Ecosse au Pays de Galles en passant évidemment par l’Angleterre, tous les fans de rugby connaissent le morceau.

7. « Jesus Can’t Play Rugby », tradi.
Et pourquoi Jésus n’est pas autorisé à jouer au rugby ? Parce que c’est son Père qui en a écrit les règles !

8. « La bière », Jacques Brel, 1968
La bière est aux fans de rugby (et aux joueurs) ce que le pot belge est aux cyclistes.

9. « Mon beauf », Renaud, 1981
Si si, derrière chaque fan de rugby sommeille un beauf.

10. « I will survive », Gloria Gaynor, 1978
Juste pour faire chier ces winners de footballeurs.

11. « La fiesta », Patrick Sébastien, 1998
Pas de rugby sans Patrick ! Lui-même a été président du club de Brive (de 1995 à 1999 puis de 2007 à 2009) avec lequel il a remporté la Coupe d’Europe des clubs en 1997.

12. « Le dézingueur », Pigalle, 2014
Plaquage !

13. « Comme ils disent », Charles Aznavour, 1972
Oui ben on va pas se raconter d’histoire (pas entre nous), mais les joueurs de rugby, ben… comment dire… ils aiment bien prendre leurs douches quoi… Et plus parce qu’affinités.

14. « Toulouse », Claude Nougaro, 1967
Parce que c’est encore Toulouse la capitale du rugby français : 19 titres nationaux, le record absolu !

15. « Les suppositoires », Henri Golan, 1980
Pour la forme du ballon.