Ok, on va faire une introduction à ce top des génériques de séries télé étrangères des années 90, même si tout semble contenu dans le titre. Ouais, ces génériques dont on se souvient beaucoup plus que des séries en elles-mêmes. Soit parce qu’on a trop fumé durant notre adolescence, soit parce qu’on a grandi avec, en musique de fond, le générique de Dallas que maman regardait en repassant, sans jamais s’arrêter devant l’écran pour tenter de comprendre ce qui fascinait tant notre génitrice. C’est parti.

1. Alerte à Malibu
On pourra dire ce qu’on veut
, que cette série fut sans doute la plus pourrie jamais réalisée en Californie, que les filles étaient siliconées à mort, que les maillots rouges ça faisait mal aux yeux. Mais il suffit d’entendre les premières notes de ce générique pour que nous autres, les hommes (et les lesbiennes), on se mette au garde-à-vous.

2. Starsky et Hutch
Monsieur et madame « nanananana » ont deux fils.
Comment s’appellent-ils ?

3. Agence Tous Risques
« La dernière chance au dernier moment » : si tu as fait de cette phrase ton slogan de vie, c’est que t’as tout compris.

4. La croisière s’amuse
Évidemment ! Question tout de même
: comment un médecin aussi moche a-t-il pu jouer les séducteurs (et les queutards) aussi longtemps ?

5. Arnold et Willy
Le top des génériques de séries télé étrangères des années 90, c’est ça ! Jamais chanson (et série TV) n’aura tant fait pour le rapprochement des hommes. Tu sais, faut de tout pour faire un monde.

6. Dallas

Tiens, on en parlait justement dans la lamentable introduction de ce top
. Mine que rien, les paroles de ce générique sont épouvantables. Mais excitantes pour la ménagère de plus de 40 ans, apparemment.

7. L’homme qui tombe à pic
Cela sent bon l’huile chaude de pick-up, les bottes en cuir à peine tanné, la bouse de vache et le colt encore fumant. Et ces petits claquements de doigts… Superbe !

8. K2000
On vous fournit la partie instrumentale
, à vous de faire la voix off : « Les exploits d’un chevalier solitaire dans un monde dangereux. Le chevalier et sa monture. Un héros des temps modernes. Dernier recours des innocents, des sans-espoir, victimes d’un monde cruel et impitoyable »

9. MacGyver

Quelle orchestration, quelle montée en puissance, quel pied !!!
MacGyver, ou l’homme qui te fait une bombe nucléaire écologique avec deux bidons de fioul et une crotte de nez (salée).

10. Le Prince de Bel Air
Un hip-hop ringard comme ça, ça ne s’oublie pas. Génial !

Bonus 1
Punky Brewster

« Maybe the world is blind ». Putain c’était chouette quand même les années 90.

Bonus 2

Le Rebelle
Lorenzo Lamas : comment tu veux qu’on le place pas dans ce top ? Pas fous les mecs…