On se fout pas mal de leur gueule aux Victoires de la Musique française, mais y a aussi de jolis moments qui s’y passent. Les preuves :

1. Saez, Victoires de la Musique 2009
Une prestation de 10 minutes
, c’est déjà exceptionnel à la télévision. Saez fait un mini-concert aux intonations de meeting politique. Et franchement, on dira ce qu’on veut : ça claque.

2. Renaud, Victoires de la Musique 2001
Une Victoire d’honneur pour Renaud. Ce jour-là, on découvrait (enfin) tout le talent de chanteur du gars.

3. Noir Désir, Victoires de la Musique 2002
Noir Désir à la télé, c’est déjà un événement en soi. Les Ecorchés : magistral ! On en a des sévices…

4. Michel Polnareff, Victoires de la Musique 2007
Polna’ de retour en France après 34 ans d’absence !
Le futur papa – merde… pardon ! – entonne Love Me. Mais la performance de Michel n’est pas là : elle est qu’il n’a pas dégueulé en recevant des mains de Pascal Nègre son trophée. Chapeau l’artiste.

5. Les Wampas, Victoires de la Musique 2004
Enfin un peu de bruit aux Victoires de la Musique.
Et une putain de bonne performance. Delarue a trouvé plus déchiré que lui ce soir-là.

6. Vanessa Paradis, Victoires de la musique 1989
Les larmes de Vanessa Un câlin de monsieur Eddy et une chanson signée Gainsbourg. Le top.

7. Moriarty, Victoires de la Musique 2009
No Comment

8. Dionysos, Victoires de la Musique 2004
Dionysos n’est pas un grand groupe, leur chanson Song For A Jedi n’est pas une grande chanson
. Mais ce soir-là, ils sont des (quasi) dieux.

9. Aaron, Victoires de la Musique 2008
Très joli moment.

10. Christine and The Queens, Victoires de la Musique 2014
Et la France découvrit Christine.