Histoire et explication Venus In Furs

Venus In Furs des Velvet Underground figure sur l’album The Velvet Underground & Nico sorti en 1967. Venus In Furs (Vénus à la fourrure) tient son nom – ainsi que son thème – de la nouvelle La Vénus à la fourrure signée de l’auteur autrichien Leopold von Sacher-Masoch, nouvelle écrite en 1870.

Dans La Vénus à la fourrure, von Sacher-Masoch raconte l’histoire d’un homme qui voudrait être traité et dominé sexuellement comme un esclave par la femme qu’il aime. C’est d’ailleurs de « Masoch » que vient la notion de masochisme. Le Marquis de Sade en inventa quant à lui le pendant masculin, à savoir le sadisme, la domination de la femme par l’homme.
Si Lou Reed, auteur des paroles, ne s’est jamais officiellement déclaré comme « sado masochiste », on sait qu’il aimait fréquenter, dans les années 1960-1970, des clubs SM à New York. La pratique était alors encore largement considérée comme une grave déviance, et même comme une maladie mentale. Le SM est d’ailleurs encore interdit et passible de peine judiciaire dans certains États américains, ce qui ne fait qu’ajouter au caractère subversif du Venus In Furs des Velvet Underground.

Biographie Velvet Underground

The Velvet Underground est un groupe de rock américain de la fin des années 1960, lié à l’aventure de la Factory d’Andy Warhol qui les produit. D’abord connu des seuls milieux « underground » new-yorkais, leur influence n’a cessé de croître après leur séparation. Ils sont également une des principales premières influences de David Bowie (avec Bob Dylan entre autres), qui, à ses débuts, chantera des reprises du Velvet dans des clubs.
Composé de membres de caractère (Lou Reed, Sterling Morrison, John Cale, Moe Tucker et, dans une moindre mesure, Nico, chacun poursuivra une carrière solo), il a connu une grande fertilité musicale. Les thèmes abordés reflètent l’univers personnel de Lou Reed : drogues dures, thèmes sadomasochistes, homosexuels… L’influence du Velvet sur les générations suivantes est incontestable : le groupe inspirera le punk rock des années 1970 ainsi qu’une partie du rock alternatif anglophone, du glam rock et de la New Wave.