Cela faisait longtemps que la cérémonie des Victoires de la musique n’avait pas été aussi… mauvaise. À l’image de la France de ce début d’année : morose, prévisible, sans une trace de fantaisie. À l’image aussi, de ce palmarès moisi. Décryptage.

Artiste masculin : Julien Doré
Bordel, mais c’est quoi le problème du jury putain ? Ce mec n’a RIEN : pas de voix (il force comme une truie sur ses cordes vocales sans parvenir à sortir un son juste), pas de textes (faut voir la gueule de son tube Paris-Seychelles), pas de musiques (en fait si, une sorte de mélasse préparée par Pascal Nègre dans la cave SM de chez Universal).

doré-vdlm

Artiste féminine : Christine and the Queens
Vous allez voir qu’elle va gueuler la gamine : « le terme « féminine » est trop discriminant, je suis moins une femme qu’une artiste ». Mais ferme ta gueule !

christine-victoires-de-la-musique

Album révélation : « Mini World » – Indila
Indila, c’est un mélange bien dégueulasse de Disney, de Bollywood, de Club Dorothée et de chimiothérapie. Ça fout la gerbe et ça te fait perdre tes cheveux.

indila

Révélation scène : Benjamin Clementine
Un Anglais titré lors des Victoires de la musique française. C’est con leur truc.

clementine

Album de chansons : « Alain Souchon & Laurent Voulzy » – Alain Souchon & Laurent Voulzy
Ils ont même osé venir chanter sur le plateau. Les vieux, ça ose tout…

souchon-voulzy

Album rock : « Shake, Shook, Shaken » – The Do
Y avait pourtant moyen de récompenser un groupe de rock français. Des mecs qui ont les couilles et le talent pour chanter en français.

the-do

Album de musiques urbaines : « Je suis en vie » – Akhenaton
IAM a également reçu un prix spécial pour les 30 ans de carrière du groupe. Et AKH de remporter le prix de l’album de « musiques urbaines » 2015 : c’est dire le sens du renouvellement du jury.

iam

Album de musiques du monde : « Rivière noire » – Rivière noire
Personne connaît, tout le monde s’en fout !

riviere-noire

Album de musiques électroniques ou dance : « Ghost Surfer » – Cascadeur
Des mecs casqués qui bidouillent sur leurs claviers : ça vous rappelle rien ? Faut arrêter de nous prendre pour des connards.

cascadeur

Spectacle musical ou tournée : Stromae
À croire que le jury ne se déplace jamais ailleurs que dans les zéniths.

Chanson originale : « Un jour au mauvais endroit » – Calogero
Ils auraient pu intituler ça la « chanson la plus putassière de l’année », ou comment se faire un max de pognon sur les cadavres de deux gosses.

calo

Clip de l’année : « Saint Claude » – Christine and the Queens
La prestation live de la Christine a révélé toutes ses failles : elle a chanté faux la moitié du temps. C’était pas la première fois, mais c’était particulièrement gênant vendredi soir.