Par Phil Patrick

J’ai bien conscience des risques que prend la direction de Zicabloc en permettant la publication de l’article qui va suivre, ne serait-ce, d’ailleurs, que son titre. J’ai cherché un autre truc, du genre plus doux et plus consensuel. Je n’y suis pas arrivé. Car j’ai été meurtri dans ma chair par l’acte odieux et immonde que Yannick Noah vient de commettre : reprendre Redemption Song de Bob Marley.

Merde ! On le savait capable de tout le gars : soutenir des politiciens mafieux (ce qui est un euphémisme évidemment), dénoncer le dopage chez les autres sans aucune preuve, emmener l’équipe de France de tennis à la victoire en Coupe Davis (on s’en branlerait pas un peu de la Coupe Davis ?). Mais là, putain, Yannick a réalisé le grand chelem. Sa reprise de Redemption Song, c’est du pur égo. De la masturbation, si vous préférez. Il ne va même pas gagner de fric avec les droits qu’il y a à payer sur cette chanson ! Faut être con quand même. Ou égoïste. Ou un crevard. Ou un enculé (enfin, là, en l’occurrence, un enculeur). Pour ses fans et pour les autres, et quitte à faire un acte odieux sans rien y gagner, Yannick aurait mieux fait de distribuer des billets pour l’un de ses concerts au Stade de France. Là ça aurait eu de la gueule. Là j’aurais parlé de panache. Au lieu de ça, le gars me force à parler de mon anus et des points de suture qui ont été nécessaires à sa réhabilitation.

Sondage : Yannick Noah doit-il arrêter de chanter ?

View Results

Loading ... Loading ...