Histoire et explication de Owner of a lonely heart

Owner of a lonely heart de Yes figure sur l’album 90125 sorti en 1983. 90125 marquera le départ de Yes dans le rock progressif, avec ses distorsions de guitare et ses synthétiseurs omniprésents.
Owner of a lonely heart sera l’unique chanson de Yes à atteindre la première place des charts américains. Elle passera d’ailleurs en boucle sur les chaînes de radio et de télévision. Son producteur, Trevor Horn, ancien membre des Buggles, produisit également la chanson Relax du groupe Frankie goes to Hollywood qui s’octroya, la semaine suivant la sortie du single Owner of a lonely heart, la première place des charts anglais. Cette performance fit de Trevor Horn le seul producteur à truster simultanément les premières places des charts anglaises et américaines avec deux chansons différentes, d’artistes différents.
Owner of a lonely heart a été composée par Trevor Rabin, membre fraîchement embarqué dans l’aventure Yes. Selon ses dires, c’est dans sa salle de bain que l’inspiration lui est venue. L’acoustique y était apparemment excellente. Owner of a lonely heart décrit le paradoxe de la solitude avec  un refrain simpliste : « Owner of a lonely heart much better than a owner of a broken heart » (« un cœur seul vaut mieux qu’un cœur brisé »).


Biographie de Yes

Formé à Londres en 1968, le groupe Yes orientera rapidement sa musique vers le rock progressif jusqu’à devenir le groupe phare du mouvement dès le début des années 70. Malgré les refontes régulières du groupe, certains membres ont gardé leur place au fil des années constituant ainsi l’essence de Yes : Jon Anderson le chanteur, Chris Squire à la basse et Steve Howe à la guitare.