Dans une interview donnée à la chaine Al-Jazeera, Paul McCartney dédouane complètement Yoko Ono concernant la séparation des Beatles en 1970.

Cela fait plus de 40 ans que le monde entier accuse Yoko Ono d’être la responsable de la séparation des Beatles. Et bien c’est faux ! Et ce n’est pas n’importe qui qui le dit, mais Paul McCartney : « Ce n’est pas elle qui a détruit le groupe, le groupe était en train de se détruire de l’intérieur », ajoutant, à propos de John Lennon : « Elle lui a montré qu’il pouvait y avoir une autre façon d’être, ce qu’il a trouvé très séduisant. Il était temps pour lui de partir, il était de toute manière sur le point de le faire, d’une manière ou d’une autre ». Bon sang, 40 ans que Yoko Ono se fait trainer dans la boue par les fans des Beatles et leur descendance. Merci Paul. Il eut été quand même plus cool de le dire avant…