Zaz a encore frappé : elle a donné un concert privé de 30 minutes pour un cachet de 40.000 euros. Pas mal, mais en contradiction totale avec ses prises de position.

Zaz a fait son succès sur la chanson Je veux dans laquelle elle chantait : « Je veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur. Ce n’est pas votre argent qui fera mon bonheur ». Ah bon ? Non parce que t’es quand même allée chanter devant 600 connards travaillant pour Allianz, 30 minutes payées 40.000 euros. T’imagines le tarif horaire ? Maintenant, ce qui serait cool, Zaz, c’est que t’évites de nous bouffer les trompes avec tes discours de merde. Politique va !